Tumblelog by Soup.io
Newer posts are loading.
You are at the newest post.
Click here to check if anything new just came in.

November 22 2015

Selon un sondage IFOP, la prolongation de trois mois de l’état d’urgence est notamment approuvée par 91 % des personnes interrogées, le rétablissement des contrôles aux frontières par 94 %.

November 17 2015

Instructions pour remonter une montre

Là-bas au fond il y a la mort, mais n'ayez pas peur. Tenez la montre d'une main, prenez le remontoir entre deux doigts, tournez-le doucement. Alors s'ouvre un nouveau sursis, les arbres déplient leurs feuilles, les voiliers courent des régates, le temps comme un éventail s'emplit de lui-même et il en jaillit l'air, les brises de la terre, l'ombre d'une femme, le parfum du pain.
Que voulez-vous de plus ? Attachez-la vite à votre poignet, laissez-la battre en liberté, imitez-la avec ardeur. La peur rouille l'ancre, toute chose qui eût pu s'accomplir et fut oubliée ronge les veines de la montre, gangrène le sang glacé de ses rubis. Et là-bas dans le fond, il y a la mort si nous ne courons pas et n'arrivons avant et ne comprenons pas que cela n'a plus d'importance.

Julio Cortázar, Cronopes et Fameux, 1962

November 16 2015

5256 f1f2

November 15 2015

pour l’affamé qu’une lame aiguë
déchire au ventre
pour l’anonyme qui agonise
dans le fracas des pelles mécaniques
pour le chien qu’on mène à l’abattoir
pour la bouche close d’un baiser fétide
pour les yeux passés au vitriol
ce cri à lier nos poings
Francis Giauque, Prêles

November 14 2015

Une laideur humiliante

Je viens d'avoir trente-quatre ans, la moitié de la vie. Au physique, je suis de taille moyenne, plutôt petit. J'ai des cheveux châtains coupés court afin d'éviter qu'ils ondulent, par crainte aussi que ne se développe une calvitie menaçante. Autant que je puisse en juger, les traits caractéristiques de ma physionomie sont : une nuque très droite, tombant verticalement comme une muraille ou une falaise (…); un front développé, plutôt bossué, aux veines temporales exagérément noueuses et saillantes (…). Mes yeux sont bruns, avec le bord des paupières habituellement enflammé ; mon teint est coloré ; j'ai honte d'une fâcheuse tendance aux rougeurs et à la peau luisante. Mes mains sont maigres, assez velues, avec des veines très dessinées; mes deux majeurs, incurvés vers le bout, doivent dénoter quelque chose d'assez faible ou d'assez fuyant dans mon caractère. Ma tête est plutôt grosse pour mon corps ; j'ai les jambes un peu courtes par rapport à mon torse, les épaules trop étroites relativement aux hanches. Je marche le haut du corps incliné en avant ; j'ai tendance, lorsque je suis assis, à me tenir le dos voûté ; ma poitrine n'est pas très large et je n'ai guère de muscles. J'aime à me vêtir avec le maximum d'élégance ; pourtant, à cause des défauts que je viens de relever dans ma structure et de mes moyens qui, sans que je puisse me dire pauvre, sont plutôt limités, je me juge d'ordinaire profondément inélégant ; j'ai horreur de me voir à l'improviste dans une glace car, faute de m'y être préparé, je me trouve à chaque fois d'une laideur humiliante.

Michel Leiris, L'Age d'Homme

9161 b48e 500

Paris

9162 b4a2 500

Paris - 11°C

November 11 2015

5302 b9c3 500
Suivant l’œuvre de Paul Ricœur, les récits sont des mises en intrigue, c’est-à-dire des « opérations de configuration », qui permettent de procéder à la transformation d’une multiplicité d’événements ponctuels et hétérogènes en « une histoire », cohérente et signifiante (1983).

Le « talent »

Le « talent » n'est qu'un mot vide : pour arriver à écrire, il faut être quelqu'un, travailler avec archarnement sur soi-même, voire même se vaincre.

Witold Gombrowicz

L'artiste est un névrosé

Psychanalyse ! Diagnostiques ! Formules médicales ! Moi, je mordrais la main du psychiatre qui voudrait me vider, telle une volaille, de ma vie intime […] L'artiste nous dit Freud est un névrosé qui s'applique à lui-même un traitement — dont il sait que nul autre ne saurait l'appliquer !

Witold Gombrowicz

October 24 2015

Le sens d'un livre

Le sens d'un livre est premièrement donné non tant par les idées, que par une variation systématique et insolite des modes du langage et du récit ou des formes littéraires existantes. Cet accent, cette modulation particulière de la parole […] est assimilée peu à peu par le lecteur et lui rend accessible une pensée à laquelle il était quelquefois indifférent ou même rebelle d'abord. […] Toute grande prose est aussi une recréation de l'instrument signifiant, désormais manié selon une syntaxe neuve.

Maurice Merleau-Ponty - Lettre de à M. Gueroult en 1952, in Maurice Merleau-Ponty, La Prose du monde

October 14 2015

Telle est ta destinée

Wie an dem Tag, der dich der Welt verliehen,
Die Sonne stand zum Grusze der Planeten,
Bist alsobald und fort und fort gediehen,
Nach dem Gesetz, wonach du augetreten.
So muszt du seyn, dir kannst du nicht entfliehen,
So sagten schon Sybillen, so Propheten;
Und keine Zeit und keine Macht zerstückelt
Geprägte Form, die lebend sich entwichelt.

Comme, dans le jour qui t'a donné au monde,
Le soleil était là pour saluer les planètes,
Tu as aussi grandi sans cesse,
D'après la loi selon laquelle tu as commencé.
Telle est ta destinée ; tu ne peux t'échapper à toi-même ;
Ainsi parlaient déjà les sibylles ; ainsi les prophètes ;
Aucun temps, aucune puissance ne brise la forme empreinte
Qui se développe dans le cours de la vie.

Goethe, Poésies

October 11 2015

L’art de l’imitation

L’écrivain n’a pas pour tâche de créer du nouveau de l’original, mais d’être expert dans l’art de l’imitation. Imiter, c’est, avons-nous dit, mimer un affrontement pour combler le manque, l’écart, afin de faire advenir de la présence. Savoir imiter le futur toujours déjà là, toujours d’une certaine façon présent, contre le passé qui ne demande qu’à céder pour le réaliser, tel est le pouvoir de celui qui aime.

Vladimir Nabokov, La méprise

September 13 2015

Syrie

A la question : « Êtes-vous favorable ou non à ce que la France participe au sein d'une coalition internationale à une intervention militaire terrestre en Syrie contre l'Etat islamique ? », 56% des sondés répondent par l'affirmative contre 43% de non et 1% de personnes ne se prononçant pas.

Reposted bycheg00 cheg00

August 10 2015

Un parasite !

Aujourd'hui de nouveau, où que vous alliez, des nazis déclarés se tiennent dans les parages, « Fainéant, être ainsi assis au café et ne pas travailler ! », vous pouvez alors entendre tout cela et tout cela me poursuit bel et bien. Aujourd'hui la journée a été plutôt mauvaise, partout où je suis allé ça a été abominable. « Il écrit, voilà bien une stupidité, parce que ça ne profite à personne, n'a aucune utilité, aucune valeur, et il n'en résulte rien. Un parasite ! Vit sur le dos de la société, ne s'occupe à rien, fait des tours en auto, bouffe, est déjà de bonne heure assis au café, a l'air méchant, et vit de choses obscures. En tout cas assurément pas de travail ! Avec de telles gens on devrait faire prompte justice… » (…) Je n'ai personne, je le sais bien, je n'ai par exemple personne sur qui je pourrais me reposer, qui serait là, si j'avais besoin de quelque chose.

Thomas Bernhard, Aucun homme ne change

July 22 2015

3582 264d 500

Federico Garcia Lorca’s last moments before the firing squad.

March 25 2015

6013 a9df 500
6015 f6c3 500
Older posts are this way If this message doesn't go away, click anywhere on the page to continue loading posts.
Could not load more posts
Maybe Soup is currently being updated? I'll try again automatically in a few seconds...
Just a second, loading more posts...
You've reached the end.

Don't be the product, buy the product!

Schweinderl