Tumblelog by Soup.io
Newer posts are loading.
You are at the newest post.
Click here to check if anything new just came in.
pour l’affamé qu’une lame aiguë
déchire au ventre
pour l’anonyme qui agonise
dans le fracas des pelles mécaniques
pour le chien qu’on mène à l’abattoir
pour la bouche close d’un baiser fétide
pour les yeux passés au vitriol
ce cri à lier nos poings
Francis Giauque, Prêles

Don't be the product, buy the product!

Schweinderl